Avis de fin de règne

Pour mes tribunes dans le journal de la ville, je n’ai le droit qu’à quelques lignes et elles sont  souvent bien cachées. Si jamais la dernière a échappé à votre lecture attentive, je vous la retranscris ici-même dans un format plus aéré !

Le conseil municipal qui s’est tenu hier soir, le 12 décembre 2018, reflétait parfaitement ce que j’énonçais dans cette tribune.

Bonne lecture et n’hésitez pas à les commenter ou à me faire savoir s’il y a des thèmes que vous souhaiteriez que j’aborde dans ces textes.


Avis de fin de règne

Il y a quelques semaines je m’insurgeais contre le document-bilan que le maire sortant s’est offert aux frais de la ville. Je pensais qu’il s’agirait d’un document de bilan inspirant, destiné à lui servir de tremplin pour les prochaines élections municipales. Je me suis trompé. Ce document sonne plutôt comme la confession d’un terrible aveu de faiblesse, quelque chose comme : « désolé, nous avons essayé de faire au mieux mais nous n’avons pas réussi ».

Ce document ne présente pas une ville transformée par 10 ans d’une action municipale mais une ville abandonnée, sans leader politique capable d’insuffler une dynamique permettant de suivre celle des villes alentours comme Saint-Saulve, Aulnoy ou Valenciennes. Le document est beau et chatoyant mais cela fait plus penser à du maquillage grossièrement appliqué pour faire oublier les ravages du temps et de l’abandon.

Le maire sortant est fier de son bilan. Il parle probablement seulement du document et pas de son contenu.

Néanmoins, rassurons-nous. Quand l’heure est au bilan, c’est que la fin est proche.

La fin du mandat se rapproche en effet et nous pouvons soupirer de tristesse en pensant à ce qui aurait pu être fait en 10 ans mais nous pouvons aussi soupirer de soulagement en se disant que le changement va bientôt être possible !