Pourquoi avoir voté contre le budget ?

Lors du vote du budget au Conseil municipal de Marly, mon groupe a voté contre le budget présenté par la majorité. Ce budget consacre l’immobilisme et ne prépare pas l’avenir de notre ville.

Je m’en explique dans la vidéo du conseil que vous pouvez visionner ci-dessous.

Quelques éléments explicatifs:

Le budget d’une commune doit traduire la vision de la ville de la majorité. A Marly, cette vision est absente. Des dépenses de fonctionnement trop importantes empêchent d’investir sur les projets d’avenir nécessaires à notre ville comme une maison de santé dans le centre-ville, une médiathèque ou encore la rénovation des écoles qui tombent presque toutes en ruine.

On peut d’ailleurs se demander à quoi servent toutes ces dépenses de fonctionnement puisqu’il ne me semble pas que les services aux habitants soient particulièrement développés, la police municipale particulièrement efficace ou encore que l’état de propreté de notre ville soit satisfaisant.

Il n’y a pas non plus de vision de l’aménagement du territoire et notamment de l’aménagement commercial. Quand la ville encourage le magasin LIDL à déménager du centre-ville pour s’installer à la place du magasin de carrelage Vion, cela pénalise les habitants du centre qui n’auraient alors plus de supermarché accessible à pieds. C’est pourquoi je me suis opposé à ce transfert et qu’il n’aura donc pas lieu. Ce que je reproche à la majorité actuelle, ce n’est pas de vouloir priver les habitants du centre de commerces de proximité. Je suis sûr que ce n’était pas leur objectif. Ce que je leur reproche, c’est de ne pas avoir réfléchi aux conséquences de ce transfert pour les habitants.

Diriger une ville, cela veut dire prendre des décisions mais pour prendre ces décisions, il faut avoir une vision de ce que l’on souhaite pour l’avenir de sa ville et étudier les impacts des mesures que l’on souhaite prendre. Ne pas le faire s’apparente à de la négligence coupable quand on occupe ces fonctions.

La majorité a fait adopté son budget contre notre avis. Dont acte. Nous ne voulions pas donner notre accord à un programme qui ne fait que perpétuer l’immobilisme et ne prépare pas l’avenir de notre ville.