Où sont les 13,4 Millions d’Euros des Marlysiens ?

Chaque année Fabien Thiémé nous dit qu’il n’augmente pas les impôts et pourtant sur sa feuille d’imposition chaque Marlysien constate le contraire. Pourquoi ? Combien ? Et surtout qu’est-il fait de l’argent des contribuables marlysiens ?

Vous retrouverez dans la vidéo ci-dessous mon intervention sur ce sujet lors du Conseil municipal.

Quelques éléments explicatifs :

La majorité municipale a augmenté les impôts de plus de 30% en 2008 en annonçant avoir retrouvé une commune en quasi-faillite. Il ne m’appartient pas de juger de la situation laissée en 2007 car je n’étais alors pas élu de notre ville.

Par contre, je peux constater que la dette était en 2007 d’un peu moins de 12 millions d’euros et qu’elle est en 2017 d’un peu plus de 9,3 millions d’euros, soit 2,6 millions de moins. L’augmentation de fiscalité a produit dans le même temps, une hausse de recettes pour la ville de 16 millions d’euros. On peut donc légitimement se poser la question de savoir ce qui a été fait de cet argent, des 13,4 millions d’euros de différence. 

Soit la ville a mené de grands projets d’investissement coûteux, soit elle a transformé le cadre de vie des habitants ou un mélange des deux.

A première vue, ni l’un ni l’autre. Pas de grandes réalisations et un cadre de vie qui aurait plutôt tendance à se dégrader.

C’est pour cela que se pose la question du consentement à l’impôt et c’est pour cela que nous avons refusé de voter ces taux d’imposition. En effet, pour que le citoyen consente à payer ses impôts, il faut qu’il puisse percevoir ce que la municipalité réalise avec son argent.

A Marly, ce qui est fait de l’argent des contribuables ne saute pas aux yeux et donc c’est tout le système du consentement à l’impôt qui est remis en cause.

Comment justifier d’une taxe d’habitation 45% supérieure à ce que l’on peut observer dans les villes françaises de 10 à 20 000 habitants ?

Comment justifier d’une taxe sur le foncier bâti supérieure à celle de toutes les communes de même strate dans le valenciennois ?

Quand le citoyen ne sait pas répondre à cette question c’est que les taux d’imposition ne sont pas justes et que l’argent des contribuables est mal utilisé.